Toxine botulique esthétique

, par Dr Julien NICOLA, Chirurgien Maxillo-facial et stomatologue

La toxine botulique (Bocouture°, Botox°) permet de relâcher les muscles responsables des rides du visage.

Cet effet est rendu possible grâce au blocage de la transmission par les terminaisons nerveuses de la commande de contraction musculaire. Il n’est présent que dans un périmètre limité autour de chaque point d’injection.

Les indications en esthétique

**Les rides du lion ou de la glabelle

L’effet combiné des muscles procerus et corrugator entraîne l’abaissement et le rapprochement de la partie médiane des sourcils (on « fronce » les sourcils), et explique donc l’apparition des rides verticales dans cette partie du visage.

**Les rides de la patte d’oie

Le muscle orbiculaire des paupières a plusieurs portions et sa contraction joue un rôle, à la partie latérale de cette région du visage, dans le sourire, expliquant ainsi l’apparition de ces rides horizontales en éventail.

**Les rides du front

Le muscle frontal est responsable de l’élévation des sourcils et entraîne donc les rides horizontales du front.

**Le sourcil tombant

Un déséquilibre entre les actions des muscles frontaux et orbiculaires peut être responsable de cette chute de la partie latérale du sourcil.

**Le pli d’amertume

Les muscles de la partie inférieure et latérale de la lèvre inférieure entraînent la commissure vers le bas ce qui, lors d’un déséquilibre avec les muscles élévateurs impliqués dans le sourire, explique la présence des plis d’amertume.

**Le menton

Le muscle mentionner permet de relever le menton et est responsable de cette ride horizontale parfois très marquée située entre la lèvre inférieure et le menton.

**La partie basse des joues

Le muscle platysma est un muscle très large qui accentue, dans la région de l’angle des mâchoires, la traction vers le bas des joues.

**Les masseters hypertrophiques

Les muscles masseters sont des muscles très puissants qui interviennent dans la mastication et peuvent parfois être très volumineux.

L’intérêt de la toxine botulique

En diminuant la contraction musculaire, elle permet la disparition ou la diminution des rides liées à l’action des différents muscles vus plus haut. Elle permet en outre de rééquilibrer les fonctions musculaires et de corriger les défauts de positionnement des sourcils et dans une certaine mesure la chute de la partie basse des joues. Enfin la diminution de la contraction musculaire va entraîner, sur les gros muscles, un amincissement de ceux-ci, ce qui est l’effet recherché par exemple dans les masseters hypertrophiques (les grosses joues).

Technique d’injection

L’injection de toxine botulique se fait au cabinet médical, une peau saine non maquillée.
Il n’est pas nécessaire de réaliser d’anesthésie locale préalable car l’aiguille utilisée est extrêmement fine et la quantité de produit injectée est très faible, toutefois des poches de froid sont utilisées systématiquement.
L’effet est rapide, entre le troisième et le quinzième jours, et dure entre 4 et 6 mois. Des retouches peuvent être envisagées lors des consultations de contrôle.
Les doses injectées sont extrêmement codifiées pour les différents muscles visés, elles restent largement inférieures aux doses maximales recommandées.

Contre-indications

  • Grossesse, allaitement.
  • Certaines maladies neuromusculaires (myasthénie)
  • Certaines interactions médicamenteuses.
    Elles font l’objet d’un interrogatoire réalisé lors de la consultation initiale.

Complications

Outre les complications sans gravité rencontrées dans toutes les injections sous-cutanées (douleurs, hématome, ecchymoses, malaise vagal transitoire), certaines complications rares peuvent être liées au produit utilisé, telles que maux de tête, faiblesse musculaire excessive, ptose transitoire des paupières ou des sourcils.

Une fiche détaillée sera remise lors de la consultation initiale.